soval_element8

51128ie8JXL__SS400_

Août 1914. Louis Maufrais, étudiant en médecine,

pense présenter l'internat quand la guerre éclate.

Le jeune homme rejoint le front, découvre les tranchées.

Il va y rester quatre ans.

Quatre ans pendant lesquels il côtoie la mort les pieds dans la boue

et les mains dans le sang, jour et nuit

enterré au fond de postes de secours secoués par le souffle des obus.

Quand il a un moment de repos, il prend des notes,

photographie, pour raconter la souffrance, celle de ses camarades,

la sienne, mais aussi l'amitié, le burlesque, l'absurde...

Comment un témoignage d'une importance exceptionnelle a été sauvé de l'oubli.

Le 5 décembre 1977, s'éteint un vieux médecin de famille.

Dans l'héritage qu'il laisse à ses enfants, il y a des photos,

beaucoup de photos, et une boîte à chaussures.

Dans la boîte, seize cassettes enregistrées par Louis Maufrais

peu avant de mourir; devenu aveugle et incapable d'écrire,

il avait peur que son témoignage disparaisse avec lui.

Mais le temps passe encore, et les cassettes restent rangées au fond d'un placard.

Vingt-cinq ans d'oubli.

Jusqu'à ce jour de 2001 où sa petite-fille,

Martine Veillet, les trouve, les écoute...

Il lui faudra cinq années d'enquête pour décrypter

la voix de son grand-père, vérifier les dates, les lieux,

retrouver dans les archives les noms qu'il cite.

CAJ

Un ouvrage magnifique,

que je vous recommande vivement !!!